Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

 | 
André Miquel

Chapitre VII. Les monographies et les dictionnaires

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On regroupe, sous l’intitulé du présent chapitre, un ensemble, au demeurant mal connu1 ; d’œuvres à premières vue disparates : car la monographie, qui se veut topographiquement limitée, mais exhaustive, s’oppose résolument au dictionnaire, topographiquement ambitieux, mais réduit à l’essentiel. Pourtant, le disparate le cède, et de loin, aux traits communs : le dictionnaire, comme on le verra plus loin, a pu n’être qu’une forme systématisée de la monographie, les deux genres participant, au moins à l’origine, de préoccupations de même ordre. Surtout, les œuvres traitées ici, quelles qu’elles soient, retrouvent une unité de conception dès qu’on les différencie, globalement, de toutes les autres : à l’opposé des cas traités dans les pages précédentes, monographies et dictionnaires se caractérisent par un sujet qui reste, au-delà des variations quantitatives du champ choisi, d’ordre strictement topographique. On serait dès lors tenté de les rapprocher d’ouvrages résolument géographique...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540