Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

 | 
André Miquel

Chapitre I. Aux sources de la géographie arabe : les sciences nouvelles et les sciences traditionnelles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mathématique de la Création

C’est un fait reconnu qu’aux origines de la géographie arabe, la recherche spéculative occupe une place importante.1 Est-ce bien le lieu, dira-t-on, d’oublier un propos qui tient avant tout à l’étude de l’homme pour des préoccupations d’un autre ordre ? Les choses ne sont pas si simples, car ici, la géographie des étoiles mérite mieux qu’une sèche mention. D’abord, on peut se demander, comme nous le ferons, si les Arabes auraient su regarder la terre sans en avoir auparavant trouvé la raison dans le ciel. Ensuite, l’esprit ségrégatif et l’ordre parcellaire de notre siècle ne sont pas de mise avec l’ambition totalisante des savants du Moyen Age, pour qui le savoir ne se dissocie pas. Et enfin, quand nous serons, beaucoup plus tard2, amenés à pénétrer les mentalités telles qu’elles se font jour à travers les pages de nos auteurs, nous verrons quelle place y tiennent la distribution du monde et la représentation qu’ils se font de la terre en son sein. Pour...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540