Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 2

 | 
Philippe Contamine

Annexes

Annexe VII. Payement des gens de guerre (1369 — 1380)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quelques exemples seulement ont été retenus, choisis parmi les plus représentatifs

1. Guillaume des Bordes, chevalier, chambellan du roi, a tenu en sa compagnie un certain nombre de gens d’armes au service du roi du 1er novembre 1369 au 1er mars 1370, cette dernière date correspondant à la fin du premier compte de Jean le Mercier, trésorier des guerres, chargé par le roi de faire son compte ; les sommes dues à Guillaume des Bordes montent à 14 137 l.t. ; sur ce total, il lui fut délivré, entre le 4 novembre et le 6 mars, 12 212 1. 10 s.t. Cinq jours après la fin de son service comptabilisé, on lui avait donc versé, sous la forme de prêts à compter, 86 % de son dû. Régulièrement, dans le compte de Jean le Mercier, arrêté en date du 1er mars 1370, lui et ses gens d’armes furent inscrits dans la partie « prêts à comper » ; mais les 1 924 1. 10 s.t. de complément ne tardèrent pas à lui être versés : dès le 13 avril 1370, Guillaume des Bordes se déclarait satisfait et pouvait appliquer so...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter