Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 2

 | 
Philippe Contamine

Annexes

Annexe V. Renouvellement des gens de guerre au sein des compagnies

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. 14e SIÈCLE

Compagnies de gens de trait

Cosme de Grimaldi, écuyer « du pays de Gênes », apparaît en 1374 comme capitaine de 30 arbalétriers à pied, servant en basse Normandie sous le gouvernement de l’amiral Jean de Vienne. Le 1er juin 1378, il est passé en revue à Pont-Audemer avec 22 arbalétriers dont un connétable. Toujours à la solde du roi de France, il tient garnison à Honfleur de 1384 à 1395 au moins, ayant sous ses ordres un nombre variable de « compagnons ». On le voit aussi en 1385 participer à l’expédition d’Ecosse, dont le chef est le même Jean de Vienne, et en 1388 commander une galée du roi, la Sainte-Marie. Son personnel semble relativement stable : sur 33 arbalétriers servant en 1389, 6 sont déjà avec lui en 1378 et 24 se trouvent signalés dans une montre de 13871. Telle n’est pas cependant la règle : Antoine Quinaille est connétable d’arbalétriers en 1379 — 1380, capitaine de 27 arbalétriers à cheval et 32 à pied en 1386, capitaine de 30 arbalétriers l’année suivant...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter