Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 2

 | 
Philippe Contamine

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En corrélation avec les événements, la conjoncture, l’alternance de la guerre et de la paix, de la victoire et de la défaite, il existe une histoire cyclique des armées du roi de France aux 14e et 15e siècles. On peut distinguer dans cette perspective les phases négatives — de 1340 à 1360, de 1415 à 1429 —, les phases positives — de 1369 à 1383, de 1429 à 1453 —, voire les phases neutres, où les réussites et les échecs se compensent, comme de 1385 à 1404 ou de 1470 à 1492. D’un autre point de vue, on peut opposer les périodes de désordre, où les structures militaires se disloquent, s’effondrent, où les gens de guerre déchaînés multiplient leurs ravages — entre 1356 et 1366, entre 1420 et 1445 —, aux périodes de réforme — le règne de Charles V, la dernière partie de celui de Charles VII —, où le pouvoir central réussit, au moins partiellement, à rétablir la discipline et à réorganiser son armée.

Est-il possible, au-delà de ce mouvement pendulaire, d’apercevoir des constantes, de dégag...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable