Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le mouvement ouvrier chinois de 1919 à 1927

 | 
Jean Chesneaux

Annexe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ANNEXE I. CHRONOLOGIE DE LA VIE POLITIQUE CHINOISE DE 1919 À 1927

N.-B. — Cette chronologie ne vise qu'à replacer dans son contexte général l'histoire du mouvement ouvrier chinois pendant cette période ; les dates d'histoire ouvrière en ont donc été exclues, à quelques exceptions près.

1919

4 mai. Manifestations d'étudiants à Pékin, à la nouvelle que la Conférence de la paix a transféré au Japon les droits et possessions de l'Allemagne en Chine.

Mai-juin. Fondation de la Fédération nationale des Etudiants de Chine ; « Mouvement du 4 mai » en Chine : manifestations, grèves des marchands et des ouvriers, boycott anti-japonais.

Juin. La délégation chinoise refuse de signer le traité de Versailles, et le gouvernement de Pékin démet de leurs fonctions les trois politiciens pro-japonais qu'avaient pris à parti les étudiants.

Juillet. Affaire du gouverneur civil du Guangdong. L'opinion cantonaise n'arrive pas à imposer la candidature de Wu Ting-fang à la clique militaire du Guangxi, qui commande...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540