Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Soigner par les lettres

Penser sans arrêter le temps

Le concept de fonction psychologique chez Jean-Pierre Vernant

To Think without Stopping Time. The Concept of Psychological Function in Jean-Pierre Vernant

Aurélien Gros

Résumé

Le concept de fonction psychologique joue un rôle de premier plan dans l’enquête sur les « Aspects mythiques de la mémoire » que Jean-Pierre Vernant publie en 1959, et plus loin dans l’élaboration de son anthropologie historique. Dans l’article de 1959, Vernant propose une histoire des figures de Mnèmosunè en Grèce ancienne jusqu’à en inférer une transformation de la fonction psychologique de la mémoire. Cette transformation est l’indice d’un bouleversement majeur dans l’histoire psychologique des anciens Grecs. L’enquête se déploie autour du double rôle épistémologique joué par le concept de fonction psychologique. Repris à Ignace Meyerson, ce concept est bricolé par l’helléniste : il sert à expliquer l’expérience en tant qu’ensemble de cadres mentaux, et l'on peut lui donner le statut d'une invention historique. La fonction psychologique possède un certain degré de stabilité sans pour autant s’extraire du temps.

The concept of psychological function played a major part in Jean Pierre Vernant's study of the « Aspects mythiques de la mémoire », published in 1959, and later on in his writing of a historical anthropology. In his 1959 article, Vernant writes a history of Mnèmosunè figures in ancient Greece, which leads him to infer that the psychological function of memory has undergone transformations. These transformations point to a major shift in the psychological history of the ancient Greeks. The study develops around the concept of the psychological function's double epistemological rôle. The hellenist uses Ignace Meyerson's concept and reworks it so that it explains experience as a number of mental frameworks, and is explained as a historical construct. Psychological function is stable to a certain extent, without being timeless.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le projet intellectuel de Jean-Pierre Vernant a d’abord été conçu comme une psychologie historique. Cette étiquette – qui fut aussi une méthode et une plateforme théorique – fut inspirée par Ignace Meyerson, qui a été son maître et surtout son ami, rencontré à Toulouse durant les années de guerre. La psychologie historique d’I. Meyerson a durablement imprégné la pensée de J.-P. Vernant. Les normes méthodologiques et théoriques qu’il a élaborées tout au long de sa carrière pour résoudre ses problèmes d’enquête ont largement été préfigurées par l’usage des concepts meyersonniens, y compris après qu’il eut changé le qualificatif de sa discipline en anthropologie historique. Nous voudrions ici montrer cette influence, qui, loin d’être unilatérale, a plutôt été infléchie par J.-P. Vernant. Autrement dit, lorsqu’il enquêtait sous l’angle de la psychologie historique, il ne fit pas qu’appliquer les concepts d’I. Meyerson, il les bricola pour qu’ils puissent s’adapter à ses propres problème...

Auteur

CRH UMR 8558

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540