Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le mouvement ouvrier chinois de 1919 à 1927

 | 
Jean Chesneaux

Deuxième partie. L'Éveil du mouvement ouvrier chinois de 1919 à 1924

Chapitre VIII. La première grande vague de luttes ouvrières (1921-1923)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le parti communiste chinois est officiellement fondé en juillet 1921, dans une école chinoise de la concession française de Changhai ; c’est là du moins que se tiennent les premières sessions du Congrès, mais un raid de la police disperse les participants le quatrième jour et ils se retrouvent secrètement sur un bateau d’agrément du « Lac du Sud », au Zhejiang, pour y adopter les résolutions finales1. Douze (ou treize) militants représentant sept des huit petits groupes communistes déjà existants2 étaient présents, ainsi qu’un visiteur étranger, Mahring, délégué par l’Internationale communiste.

Ces participants, délégués par les cinquante-sept membres que comptait alors le parti communiste, étaient tous des intellectuels : Li Da, Li Han-jun et Zhou Fu-hai de Changhai, Mao Ze-dong et He Shu-heng du Hunan, Dong Pi-wu du Hubei, Chen Gong-bo de Canton, Zhang Guo-tao de Pékin ; leurs illustres aînés Li Da-zhao et Chen Du-xiu avaient été tous deux empêchés de venir, mais Mahring s’était pr...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540