Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Soigner par les lettres

L’enquête sur le fragment apulien Kiev 147 a1

The Investigation on the Apulian Fragment Kiev 147 a

Graham Cuvelier

Résumé

En partant d’un dessin de la fin du xixe siècle, recoupé par une photographie récente et inédite, cet article présente le parcours d’un fragment apulien attribué à l’entourage du Peintre de Darius. Ce parcours est mis en parallèle avec l’historique de la recherche concernant ce fragment, depuis sa découverte en 1869 à Ruvo jusqu’à sa redécouverte en 2000 à Kiev. S’ensuivent une description et une analyse iconographique de la scène qu’il revêt puis des interprétations qu’elle suscite.

Starting with a drawing from the late 19th century, confirmed by a recent and unpublished photograph, this article presents the journey of an Apulian fragment attributed to the circle of the Darius Painter. This journey is associated with the history of the research related to this fragment, from its discovery in Ruvo in 1869 until its rediscovery in 2000 in Kiev. Then come a description and an iconographic analysis of the scene depicted, followed by the interpretations which have been given to it.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un article publié en 1873, Heinrich Heydemann nous apprend qu’au printemps 1869, des fouilles menées à Ruvo par un dénommé Fatelli, propriétaire et inventeur du site, mettent au jour trois fragments de céramique apulienne à figures rouges1. Heydemann déclare avoir vu ces fragments peu de temps après leur découverte. En 1873, il les décrit à partir d’un dessin qu’il a reçu de Giovanni Jatta. Ce dessin – qui a donc été réalisé entre 1869 et 1873, probablement par Jatta lui-même – n’est pas reproduit dans son article. Cependant, en confrontant la description qu’en donne Heydemann avec un cliché pris en 2000 (fig. 1)2, on comprend que le dessin en question est imprimé à l’envers.

Un dessin (fig. 2), à l’envers lui aussi, est publié pour la première fois en 1951 par Erwin Bielefeld3. Il est très probable qu’il s’agisse du dessin de Giovanni Jatta à partir duquel Heydemann avait travaillé mais Bielefeld n’en dit rien. Il annonce seulement que ce fragment est perdu et ne mentionne pas ...

Auteur

FNRS, Université de Liège

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable