Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le mouvement ouvrier chinois de 1919 à 1927

 | 
Jean Chesneaux

Première partie. État et caractères de la classe ouvrière chinoise en 1919

Chapitre premier. La Chine sociale et politique en 1919

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A la veille des manifestations d’étudiants et des grèves ouvrières du « Mouvement du 4 mai » qui constituent le point de départ de cette étude, les Grandes Puissances et les grands intérêts étrangers occupent en Chine une position prépondérante, que doit souligner sans tarder une esquisse même sommaire de la situation sociale, politique et économique du pays ; que l’on se borne à constater les atteintes à l’ « intégrité territoriale et administrative » de la Chine, comme le feront prudemment en 1922 les délégués à la Conférence de Washington sur la limitation des armements et les affaires d’Extrême-Orient1, que l’on s’élève comme le fera Sun Yat-sen dans ses leçons sur les Trois principes du peuple contre la « triple oppression politique, économique et ethnique » qu’imposent les Puissances à une Chine réduite à l’état de « hypocolonie »2, ou que l’on se rallie simplement, comme le feront dès 1919- 1920 les premiers marxistes chinois, à l’analyse classique de Lénine sur l’expansion d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable