Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Soigner par les lettres

Poésie pour l’esprit, rhétorique pour le corps

Remèdes littéraires et cautions épistolaires dans les Hieroi logoi d’Aelius Aristide1

Poetry for the Mind, Rhetoric for the Body: Literary Remedies and Epistolary Endorsements in Aelius Aristides’ Hieroi Logoi.

Georgia Petridou

Résumé

Ce chapitre s’intéresse aux vertus thérapeutiques de la littérature et de la production littéraire dans les Hieroi logoi d’Aelius Aristide. Écrits et récits constituent des modalités du processus thérapeutique. En comparant les récits des traités médicaux et ceux qu’on trouve dans quelques-uns des plus célèbres temples guérisseurs du monde gréco-romain, je montre qu’Aristide n’est pas si singulier qu’on a voulu le dire quand il utilise la rhétorique, la littérature ou la musique pour soigner les maladies de son corps. Ceci étant, la lecture d’Aristide invite aussi à constater le caractère exceptionnel de son cas. En effet, bien qu’il s’inscrive dans des traditions antérieures bien attestées de pratiques guérisseuses et de discours commémoratifs, il élève ces deux genres à un tout autre niveau de sophistication et d’efficacité.

This chapter focuses on the therapeutic qualities of literature and literary production in Aelius Aristides’Hieroi Logoi. By offering a comparison between writing and narrating as a basic modality of therapy in medical treatises and in some of the most well-known healing temples and of the Graeco-Roman world, I demonstrate that Aristides is in fact far more mainstream in using rhetoric, literature and music to cure his bodily ailments than we have previously thought. Having said that, the reader is simultaneously encouraged to notice how exceptional Aristides really is precisely because, although he works with previously well-attested healing practices and commemorative discourses, he elevates them to a whole new level of sophistication and effectiveness.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au chapitre 36 du cinquième livre des Hieroi logoi d’Aristide (= Discours LI Keil), on lit :

Pourtant tout ce qui a trait au dieu dans mes logoi (« discours/éloquence »), je dois essayer de le dire et, autant que possible, n’en rien omettre. Il serait absurde en effet de rapporter en détail, chaque remède (iama) que le dieu a prescrit à mon corps, même quand j’étais à la maison, et de passer sous silence tous ces autres remèdes, qui ont tout à la fois relevé mon corps, fortifié mon âme et auréolé mes discours de bonne réputation1.

Une lecture rapide de ce passage donne l’impression que le célèbre rhéteur et patient Aelius Aristide (iie siècle) distingue ici deux types de traitements qui lui ont été prodigués à l’intérieur et à l’extérieur de l’Asclépiéion de Pergame : des remèdes clairement réservés à son rétablissement corporel et ces autres qui ciblent simultanément un rétablissement physique et psychologique – notons la quasi-juxtaposition du corps (sôma) et de l’âme (psuchê) dans ...

Auteur

Université de Liverpool

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable