Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Troisième partie. L'influence européenne (Les mutations)

Chapitre XVII. L’expansion portugaise dans l’ancien Angola (1575-1880)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le vaste territoire qui constitue aujourd’hui l’Angola est le fait du partage convenu par les grandes puissances à la conférence de Berlin en 1884-1885. Possesseurs en droit dès cette date, les Portugais n’ont pu imposer partout leur autorité qu’au terme des deux premières décennies du xxe siècle. Jusque vers 1880, le territoire sur lequel on peut dire qu’ils avaient maintenu depuis le xvie siècle une administration effective et ininterrompue, l’Angola d’alors, était limité à l’étroite langue de terre située entre le Bengo et le Cuanza, et s’étendant sur environ 300 km vers l’intérieur1.

Le Benguela, englobé dans le nouvel Angola de la fin du xixe siècle, était auparavant un territoire séparé, au sud, avec lequel les Blancs de l’Angola ne communiquèrent que par mer jusqu’au milieu du xixe siècle.

Le fait que le Cuanza est navigable pour de petites embarcations jusqu’à 200 km dans l’intérieur2 a sans doute été déterminant dans le choix que firent les Portugais de s’implanter dans la ré...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540