Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Troisième partie. L'influence européenne (Les mutations)

Chapitre XII. La christianisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. LE CHRISTIANISME SOUS LES SIGNES DE SAINT JACQUES ET DE SAINT ANTOINE

La christianisation du Congo s’est déroulée en deux phases successives, éclairées d’un jour sensiblement différent : une première à la fin du xve siècle et au début du xvie sous le signe de saint Jacques, une seconde au milieu du xviie siècle sous le signe de saint Antoine.

Ce premier christianisme, agressif et intransigeant, apporté par les Portugais et auquel préside « saint Jacques Matamore »1, est la projection malencontreuse en Afrique de la lutte multiséculaire des peuples de la péninsule Ibérique contre l’Islam2.

La seconde christianisation par les capucins (italiens et espagnols pour la plupart), à partir de la seconde moitié du xviie siècle, apparaît comme moins brutalement imposée, plus suavement éducative ; l’obstacle majeur de la polygamie semble être abordé de manière plus circonspecte et plus réfléchie3. Les capucins font converger autour du personnage de saint Antoine les valeurs chrétiennes proposé...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540