Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Aitia

Varia

L’épistémologie de Jean Bollack ou Bollack contre Bollack

Andrea Cozzo

Résumé

La philologische Wissenschaft de Jean Bollack vise à parvenir à « la bonne leçon » d’un texte et à l’« intention originale » de l’auteur, au sens fort de ces expressions. Elle est fondée sur trois éléments : l’identification des préjugés qui auraient conduit aux lectures erronées, l’analyse syntaxique du texte et la discussion des opinions des savants (ou critique dialectique). Mais, en aucun cas, la rigueur et l’érudition de Jean Bollack ne peuvent échapper à des présupposés non soumis à la discussion, en particulier à la conviction que le sens d’un texte se trouve dans les manuscrits que nous possédons (ou il est en tout cas récupérable à travers eux), à l’idée que les grands textes sont plus réflexifs que les autres, et à la notion d’originalité des auteurs par rapport à la tradition. En outre, Jean Bollack ne réfute pas toujours de manière critique l’opinion des savants auxquels il s’oppose ; simplement, il la refuse. Néanmoins, il fait constamment recours à une rhétorique du progrès scientifique et de la démarche scientifique.

Jean Bollack’s philologische Wissenschaft aims to reach the “good lesson” of a text and to get the “original intent” of its author, in the true sense of these expressions. It is based on three main elements: the identification of biases that would lead to an incorrect interpretation; the syntactic analysis of the text and the discussion of the points of view of other scholars (i.e. a dialectical criticism). Bollack – despite his accuracy – does not question his own assumptions: 1) that the sense of a text is in the manuscripts we possess (or – in any case – it is recoverable through them); 2) the idea that the great texts are more insightful than others; and 3) the notion of originality of the authors compared to the tradition. Furthermore, Jean Bollack does not always refute the opinions of other scholars; sometimes he simply refuses to acknowledge them. Finally, he makes a constant recourse to a rhetoric of scientific progress, scientific approach etc.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L’OBJECTIF ET LA MÉTHODE

Je n’ai certainement pas la prétention d’analyser avec précision, en quelques pages1, l’épistémologie de Jean Bollack [désormais J. B.], savant méticuleux et d’une érudition étonnante et vertigineuse. La lecture de son œuvre est rendue ardue, autant par la quantité que par la complexité des concepts qu’elle utilise. De surcroît, cette œuvre embrasse, comme on le sait, le théâtre et la philosophie de la Grèce ancienne, l’herméneutique et la théorie de la littérature, l’histoire de la science philologique et de l’institution universitaire et, enfin, la littérature moderne et contemporaine.

Pour entrer immédiatement au cœur du sujet, je rappellerai d’abord que l’herméneutique philologique de Jean Bollack s’oppose à l’herméneutique philosophique (principalement à celle de H. G. Gadamer)2, mais l’on pourrait dire qu’il n’y a pas de philologue plus philosophe que notre savant, qui se réfère aussi bien à Gadamer qu’à Spinoza, Heidegger ou e...

Auteur

Université de Palerme

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540