Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Deuxième partie. Le contact avec les Européens (Les faits)

Chapitre X. La crise qui aboutit à la bataille d’Ambuila (1665). L’effondrement du royaume, l’anarchie et l’émiettement politique. L’incorporation finale a la colonie portugaise de l’Angola à la fin du xixe siècle (1649-1900)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La paix entre les Pays-Bas et le Portugal, en 1649, suivie du départ des Hollandais d’Angola et de la résurrection confiante du pouvoir portugais sur toute la côte, encouragera les Conquistadores de Luanda à reprendre le vieux projet de « satellisation » du Congo.

Les nuages menaçants ne feront nullement fléchir D. Garcia II dans sa détermination de conserver son indépendance, et même ses relations amicales avec les Hollandais. Il envoya des ambassadeurs à Luanda proposer les conditions de paix suivantes1 : l’évêque du Congo devrait résider à São Salvador et non à Luanda (comme c’était le cas depuis le début du xviie siècle) ; toute l’administration ecclésiastique serait à nouveau centralisée à São Salvador (comme au xvie siècle) ; les missionnaires capucins auraient libre accès à son royaume ; l’intégrité territoriale du royaume serait respectée ; les Conquistadores de Luanda s’abstiendraient d’actes hostiles à l’égard du Congo, ou envers les sujets et vassaux du roi du Congo ; de j...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540