Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Deuxième partie. Le contact avec les Européens (Les faits)

Chapitre IX. Le royaume du Congo et ses rois leurs rapports avec les Européens (1543-1654)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A la mort de D. Afonso, le royaume est plongé dans l’anarchie caractéristique des interrègnes en Afrique. Elle durera deux ans : les Portugais tenteront sans succès d’imposer un roi de leur choix, D. Pedro I (1543-1544 ?) ; le règne de D. Francisco I, qui lui succéda, fut également bref.

Une période de relative stabilité politique suivra, avec D. Diogo I (1545-1561). Ce roi sut se montrer le maître de son pays, fit de son mieux pour contrôler, dans l’intérêt de ce dernier, l’activité des marchands portugais1, et surtout mit un frein à la trop grande ingerance des jésuites dans la vie traditionnelle congolaise.

Installés à São Salvador depuis 1548, les missionnaires de la Compagnie de Jésus s’appliquaient à discipliner le christianisme confus des Congolais. En 1555, D. Diogo, excédé par leurs reproches trop sévères à propos de sa vie licencieuse (de nouveau le problème de la polygamie), les expulsa de son royaume, avec de nombreux autres Européens2. On tolérera toujours certains Blancs...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540