Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Deuxième partie. Le contact avec les Européens (Les faits)

Chapitre VII. L’arrivée des Européens (1483-1506)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1483, le navigateur portugais Diogo Cão, en quête d’un passage reliant l’Atlantique à l’océan Indien, suit au prix de « bien des difficultés et des périls » la côte occidentale de l’Afrique1, pénétre dans l’hémisphère austral et découvre l’embouchure du Congo. En raison de sa largeur, il semble avoir été amené à le confondre avec le détroit qu’il cherchait, et qui devait lui permettre d’accéder au royaume chrétien du Prêtre Jean, but principal de son entreprise2. Lors d’un second voyage, en 1485, il remonte le fleuve sur une distance de 140 km, jusqu’aux chutes de Yelala. Ne pouvant aller plus loin, il laisse sur les rochers du rivage une inscription que l’on peut encore voir aujourd’hui3. C’est ainsi que, sans l’avoir délibérément cherché, Diogo Cão découvrit le royaume du Congo, et que l’homme blanc fit sa première apparition dans l’univers des Congolais.

Quel effet leur produisit l’arrivée de ces hommes sortis de la mer ? Un missionnaire italien en recueillit le souvenir à la f...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540