Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Première partie. Les fondements africains originels

Chapitre VI. Technologie et culture matérielle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. LE FER

On ignore à quelle époque le Bas-Congo a connu le fer, mais il est probable que ce fut dans les 500 premières années de notre ère. Dans la région de Dundo, dans le nord-est de l’Angola actuel, le carbone 14 a permis de situer le début de l’age du fer au premier siècle ap. J.-C.1.

Il n’est guère vraisemblable que ce fut, comme certains l’ont prétendu, Lukéni et la conquête bakongo qui introduisirent le fer au sud du fleuve. La tradition orale de la généalogie des rois d’Angola, recueillie par Francesco Maria Gioia, rapporte que le fondateur de la dynastie était forgeron2. On est donc en droit de supposer que les Ambundu connaissaient le fer avant la conquête bakongo3.

Peu de renseignements nous sont parvenus sur les méthodes employées par les Congolais pour réduire le minerai. Cavazzi (1654-1677) affirme qu’ils mettaient simplement la terre ferrugineuse « sur des braises »4. Mais on avait dit à Jeannest (1868) qu’à Bembe on se servait :

« d’une longue cheminée en terre dans laq...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540