Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Première partie. Les fondements africains originels

Chapitre IV. L’économie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. LES PLANTES ALIMENTAIRES

Longtemps avant l’arrivée de Lukéni, les habitants du Congo connaissaient déjà l’agriculture, mais rien ne nous permet de déterminer à partir de quelle époque.

Quand vinrent les Européens, les Congolais cultivaient trois sortes de céréales : le Massambala ou sorgho, le Massango ou millet à chandelle (pennisetum) et le Luco, (eleusine coracana) 1.

Mais, selon un texte de la fin du xvie siècle, « leur nourriture quotidienne était l’igname »2.

Ils cultivaient aussi des bananes, dont deux espèces sont mentionnées par les auteurs anciens, le maiongio3, ou mankonda4, ou dihonjo5, la banane plantain (musa paradisiaca), et le niceffo, la banane telle qu’elle est connue en Europe aujourd’hui (musa sapientum) 6. Toutes deux ont été introduites à travers le continent, depuis l’océan Indien, à une époque inconnue7.

Des légumineuses8, la canne à sucre9, les palmiers donnant de l’huile et le vin appelé malafo10, le safutier11 et de nombreuses espèces de cucurbi-tacées figur...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540