Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ancien royaume du Congo des origines à la fin du XIXe siècle

 | 
William Graham Lister Randles

Première partie. Les fondements africains originels

Chapitre premier. La Fondation du Royaume ses limites territoriales aux xve et xvie siècles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’archéologie de l’âge du fer étant encore muette sur le passé congolais antérieur à l’arrivée des Européens, seules demeurent, comme source, les traditions orales qui ne permettent guère d’établir une chronologie rigoureuse.

La fondation du royaume du Congo apparaît, dans ces traditions orales, comme la conséquence d’une querelle de famille, suivie d’une scission de clan et d’une émigration. Trois d’entre elles, courantes au xviie siècle, font état de l’événement1 :

Selon la version recueillie par Cavazzi (1654-1667), Lukéni, fils cadet du roi du minuscule royaume du Bungu (situé sur la rive septentrionale du Congo, au point où il s’incurve avant de descendre vers la mer), s’installa avec ses partisans auprès d’un gué important, protégé par des rochers. Retranché derrière ces fortifications naturelles, il commença à exiger un péage de ceux qui traversaient le fleuve.

Un jour, une dispute s’éleva entre lui et sa tante, qui prétendait être exemptée du péage en raison de son rang. Lukéni...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540