Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Mères et maternités en Grèce ancienne

Résumés-Abstracts

Texte intégral

Dossier : Mères et maternités en Grèce ancienne

1Florence Gherchanoc et Jean-Baptiste Bonnard

2Mères et maternités en Grèce ancienne. Quelques éléments historiographiques et pistes de réflexion

3Tout en proposant des pistes de réflexions relatives à un programme de recherche en cours sur le thème des mères et de la maternité dans le monde grec ancien, cet article offre les éléments d’une mise au point historiographique.

4Mots-clés : mère, maternité, historiographie, realia, imaginaire

5This introductory paper offers several directions concerning a research program in progress on mother and motherhood in the ancient Greek world, and elements of an historiographical survey.

6Keywords : mother, motherhood, historiography, realia, representations

7Lydie Bodiou et Pierre Brulé

8La maternité, désirée ou refusée. Quelle stratégie pour elle et lui, l’oikos, la cité ?

9Plongé dans un contexte démographique contraignant, pris en tenaille entre la nécessité de faire des enfants pour pérenniser l’oikos, assurer leurs vieux jours et la volonté de maîtriser une descendance trop nombreuse, dangereuse car trop coûteuse, le couple utilise toutes les techniques qui lui permettent de contrôler sa descendance. Il a recours aux médecins qui tiennent aux femmes et à leurs maris deux discours en apparence contradictoires : celui incitatif qui affirme que la maternité est un besoin physiologique et un gage de bonne santé et l’autre par lequel ils prescrivent des médications ou des techniques abortives et contraceptives. En se plaçant dans la perspective interventionniste pour une limitation de la descendance, ils s’intéressent aussi aux tentatives de sélection du sexe.

10Mots-clés : maternité, natalité, avortement, limitation et contrôle de la descendance, taille de l’oikos

11In ancient Greece, demographic needs presented a challenge ; a couple had to have children in order to assure the sustainability of the oikos and old day and at the same time, it had to control its own fertility so that the offspring is not too large. Since too many children would threaten the lives of mothers and the wealth of family a couple would have used all available means in order to control birth. The doctors to whom women and their husbands could turn to for advice made contradictory claims. They said that motherhood is a physiological need that guarantees good health, and they also advised on how to select the gender of children. At the same time, they prescribed medication for birth control and offered information about abortion technics.

12Keywords : maternity, birth, abortion, birth control, extension of the family group

13Helen King

14Motherhood and Health in the Hippocratic Corpus : Does Maternity Protect Against Disease ?

15Dans les traités médicaux du corpus hippocratique, alors que la maternité est généralement mise en valeur comme vecteur de la santé des femmes, il y a un contexte dans lequel celle-ci est perçue comme un danger. C’est le cas de l’ἐπίτοκος. Dans cet article, j’analyserai ce terme pour montrer que la pathologie de Phaethousa d’Abdère, présentée dans les Épidémies par Hippocrate, à laquelle il pousse de la barbe après que son mari l’a quittée, ne doit pas être interprétée comme le résultat d’une cessation du cycle menstruel, mais plus précisément comme l’indice que, pour certaines femmes, le fait de donner régulièrement naissance à des enfants est essentiel au maintien de leur bonne santé. Pour de telles femmes, en fait, la dépendance de leur corps à la maternité leur fait courir de plus grands risques de maladies mortelles si le principe régulier de la procréation est interrompu.

16Mots-clés : barbe, fécondité, étude de cas, gynécologie, Hippocrate

17In the medical treatises of the Hippocratic corpus, while in many ways motherhood is generally highly valued as supporting women’s health, there is one context in which it is seen as a danger. This is the case of the ἐπίτοκος. In this paper I will examine this term and argue that the Hippocratic Epidemics’ account of Phaethousa of Abdera, who grows a beard after her husband leaves her, should be seen not primarily as a case of menstrual suppression, but more specifically as a warning that there are some women for whom regularly giving birth is essential to the maintenance of their health. For such women, their bodies’ reliance on motherhood in fact makes them run greater risks of fatal illness if their pattern of regular childbearing is interrupted.

18Keywords : beard, fertility, case history, gynaecology, Hippocrates

19Gabriella Pironti et Vinciane Pirenne-Delforge

20Ilithyie au travail : de la mère à l’enfant

21Parmi les divinités grecques concernées par la maternité, Ilithyie apparaît spécifiquement liée à la parturition. Toutefois, en envisageant la fonction de cette déesse au prisme de ses associations avec Artémis et Héra, il est possible de mieux cerner ses prérogatives, tantôt tournées vers la phase du travail, tantôt vers le tokos, l’enfantement proprement dit. L’action d’Ilithyie qui est de conduire les enfants à la lumière s’amplifie dès lors du côté de la filiation et de la protection des enfants dans les étapes ultérieures de leur développement.

22Mots-clés : Eileithyia, Artémis, Héra, enfantement, filiation

23Among the Greek deities related to motherhood, Eileithyia seems to be specifically concerned with parturition. If we take into account her association with Artemis and Hera, it becomes evident that Eileithyia is involved both in labour and in the tokos, the critical moment of childbirth itself. Moreover, she is thought to safeguard the child too. Accordingly, Eileithyia’s task, which is to assist in bringing a child to the light, persists throughout the process of filiation and the later development of children.

24Keywords : Eileithyia, Artemis, Hera, childbirth, filiation

25Louise Bruit Zaidman

26Déméter-Mère et les figures de la maternité

27Déméter, dont le nom même dit la relation avec la maternité, ne s’y réduit pourtant pas, si on donne au mot son sens strict. Ce qui dans l’expérience de Déméter est unique, est la relation privilégiée qui s’établit avec la fille qu’elle a conçue de Zeus ; c’est à quoi on s’arrêtera dans un premier temps, avant d’en venir aux significations que cette figure divine incarne dans le contexte de la société grecque. L’Hymne homérique installe la maternité de Déméter et le couple de la Mère et de la Fille dans une dimension panhellénique, en même temps qu’il instaure un lien fort à la fois avec les rituels des Mystères d’Éleusis et ceux des Thesmophories. Du point de vue des mères des cités grecques, l’accent mis sur la relation privilégiée de Déméter et de Koré dans l’hymne, qui met en valeur le couple de la Mère et de la fille, parle directement à leur expérience et se trouve transposé dans les mystères des « fêtes de femmes » et l’organisation des Thesmophories autour des épouses-mères de la cité.

28Mots-clés : Déméter, fêtes de femmes, Thesmophories, Éleusis, maternité

29Demeter whose name tells of her relation with maternity, is not merely a divinity of motherhood strictly speaking ; the paper argues that what makes Demeter’s experience unique is her special relation with her daughter Kore. The paper will also examine the significance of this divine figure in the context of ancient Greek society. The Homeric Hymn to Demeter proposes a Panhellenic dimension to Demeter’s maternity and to the Mother/Daughter pair, as well as an aitiology for the rituals of the Mysteries of Eleusis and the Thesmophoria. The privileged relation between Demeter and Kore, corresponds with the experiences of mothers in Greek city-state, namely, with women’s festivals and the organization of the Thesmophoriae around married women and mothers.

30Keywords : Demeter, women’s festivals, Thesmophoria, Eleusis, motherhood

31Irini-Despina Papaikonomou

32La jeune fille morte en couches. Un cas de maternité précoce, souhaitée ou avortée, d’après les témoignages des sépultures

33L’article propose, dans une perspective d’anthropologie funéraire, l’analyse d’objets présents dans la sépulture thasienne d’une jeune fille, âgée entre 11 et 15 ans, morte prématurément et discute leur signification. Il montre comment le matériel funéraire informe sur la maternité d’un point de vue social et symbolique, en évoquant la douleur intense causée par la mort, par un accouchement non abouti et la disparition simultanée de tout espoir de progéniture dans l’avenir.

34Mots-clés : maternité, jeune fille, mort, corps, anthropologie funéraire

35The paper examines the significance of objects uncovered in a Thasian tomb of a young girl, aged between 11 and 15 years, who died prematurely. Adopting an anthropological perspective on funerary context, the paper shows how the finds that evoke intense pain caused by death, the unfulfilled promise of giving birth and the loss of any hope for future offspring, inform our understanding of ancient maternity from a social and symbolic perspective.

36Keywords : motherhood, young girl, death, body, funerary anthropology

37Manon Brouillet

38Que disent les mots des dieux ?

39Dans l’Iliade et l’Odyssée, six mots sont définis comme spécifiquement utilisés par les dieux, parfois présentés avec leur équivalent “humain”. Ils ont été beaucoup étudiés d’un point de vue morphologique et étymologique. Cette étude s’attache à restituer d’une part les connotations de ces termes et d’autre part le contexte narratif de leur apparition afin de montrer qu’ils viennent souligner les enjeux de scènes où est cruciale la question du rapport entre les hommes et les dieux, entendu à la fois comme rapport entre personnages humains et divins de l’épopée et comme rapport entre les hommes composant l’auditoire et l’instance divine présidant à la performance aédique. Sans créer un fossé entre les deux mondes, la présence de deux mots concurrents pour désigner la même réalité interroge le rapport entre hommes et dieux. Les connotations sensorielles – visuelles et auditives – de ces mots apparaissent comme les moyens d’expression d’une expérience possible du divin.

40Mots-clés : Homère, langue des dieux, relation dieux-hommes, connotations sensorielles

41In the Iliad and the Odyssey six words are said to be used only by the gods. Sometimes, they are presented together with their “human” counterpart. While many scholars have focused on their morphological and etymological features, this paper seeks to present the connotations of those words, placing special emphasis on the narrative context of their appearance. It proposes that such words are used in scenes where the question of the relationship between men and gods is at issue. Moreover it suggests that this relationship does concern not only human and divine characters in the epic, but also the audience and the divine agency presiding over the aedic performance. The mention of two words denoting the same object does not create a gap between two worlds but puts into question the relationship between the two. Therefore, through the sense connotations – appealing to the visual and sound dimension – of both human and divine words the poet expresses a potential experience of the divine.

42Keywords : Homer, language of gods, divine-human relationship, sense connotations

43Charles Heiko Stocking

44Sacrifice, Succession, and Paternity in Hesiod’s Theogony

45L’épisode de Prométhée que l’on trouve dans la Théogonie d’Hésiode a été central pour les études sur le sacrifice grec. Néanmoins, très peu de savants ont considéré cette étiologie en liaison avec le grand projet narratif qui est celui de la succession de Zeus. Cet article démontre que le récit d’Hésiode sur l’origine du sacrifice constitue un épisode critique intermédiaire dans l’accès de Zeus au pouvoir. En mettant au jour les parallèles intertextuels entre la ruse de Rhéa vis à vis de Cronos et la tentative de Prométhée de se jouer de Zeus, cet article entend démontrer que l’épisode de Prométhée a pour fonction de distinguer Cronos de Zeus et de présenter le sacrifice comme un symbole de la loi patriarcale de Zeus. La signification narrative de l’étiologie hésiodique du sacrifice est également éclairée par l’analyse des Apatouries de l’époque classique, fêtes au cours desquelles le sacrifice fonctionne comme un mécanisme rituel permettant d’instituer des liens de parenté patrilinéaire. Ainsi, l’origine mythique du sacrifice joue un rôle fondamental dans la narration cosmogonique et, davantage, promeut une idéologie patriarcale qui est associée avec le règne de Zeus et des périodes plus tardives de l’histoire sociale grecque.

46Mots-clés : sacrifice, Promethée, paternité, Zeus, Hésiode

47The Prometheus episode of Hesiod’s Theogony has been central to the study of Greek sacrifice. However, few scholars have directly considered the role of Hesiod’s etiology within the larger narrative framework of the succession of Zeus. This paper argues that Hesiod’s account of the origin of sacrifice plays a critical intermediary stage in Zeus’rise to power. By tracing intratextual parallels between Rhea’s deception of Kronos and Prometheus’attempted deception of Zeus, this paper argues that the Prometheus episode serves to distinguish Kronos from Zeus and presents sacrifice as a symbol of Zeus’patriarchal rule. The narrative significance of Hesiod’s etiology of sacrifice is also compared with the Classical Apatouria in which sacrifice is used as a ritual mechanism for establishing paternal kinship ties. Thus, the mythic origin of sacrifice is shown to play a fundamental role in cosmogonic narrative and further promotes a patriarchal ideology associated with the reign of Zeus that is characteristic of later stages in Greek social history.

48Keywords : sacrifice, Prometheus, paternity, Zeus, Hesiod

49Deborah Steiner

50The Priority of Pots : Pandora’s pithos re-viewed

51Dans la lecture présentée ici de l’épisode du pithos qui conclut le récit d’Hésiode sur Pandora dans les Erga, je montre qu’une enquête, centrée sur le rôle de ce type particulier de réceptacle dans la société et l’économie de la Grèce archaïque, peut donner de nouveaux aperçus sur le choix narratif fait par l’auteur en même temps qu’elle éclaire les rapports entre la jarre et les événements précédents de l’épisode. Les moyens de production ainsi que les développements dans la forme et l’ornementation des pithoi contemporains du texte hésiodique trouvent plusieurs échos dans la présentation de Pandore, dans les deux versions qu’offre le narrateur dans les Erga et la Théogonie, et expliquent non seulement la présence de nombreux détails dans les textes mais aussi la frappante négativité du portrait de cet archétype féminin.

52Mots-clés : Hésiode, Travaux, Théogonie, Pandora, pithos

53In the reading of the pithos which concludes Hesiod’s Pandora story in the Erga presented here, I argue that an examination of the role of this particular type of vessel in the society and economy of archaic Greece can illuminate the author’s narrative choice and reveal fresh connections between this receptacle and events earlier in the episode. The means of production as well as developments in the design and ornamentation of pithoi contemporary with the text find many echoes in the presentation of Pandora in the two Hesiodic versions in the Erga and Theogony and explain not only the presence of numerous details in the texts but also the striking negativity of the account of this archetypal woman.

54Keywords : Hesiod, Erga, Theogony, Pandora, pithos

55Rachel Gottesman

56The Wanderings of Io : Spatial Readings into Greek Mythology

57Le document présente une analyse spatiale du mythe d’Io, la malheureuse jeune fille qui a été transformée par Zeus en génisse et ainsi a parcouru le monde. L’analyse résultera en la reconstruction d’une perception spatiale paradigmatique, nommée le modèle de médiation maritime, qui était celui de la société grecque dans la période archaïque et au début de la période classique. Le modèle est centré sur la mer Méditerranée et ses réseaux maritimes multidirectionnels.

58Mots-clés : Io, Méditerranée, oikoumene, perception de l’espace, géographie antique

59The paper presents a spatial analysis of the myth of Io, the unfortunate maiden, who was turned by Zeus into a heifer and thus traveled the world. The analysis will conclude in a reconstruction of a paradigmatic spatial perception, named the maritime mediation model, which was held by Greek society in the archaic and early classical periods. The model was based on the Mediterranean Sea and the multidirectional maritime networks it offered.

60Keywords : Io, Mediterranean, oikoumene, space perception, ancient geography

61Luca Pucci

62Oreste, Ifigenia dalla Tauride e la statua di Artemide Orthia

63À la lumière des fouilles archéologiques du sanctuaire d’Artemis Orthia et en comparant les traditions spartiates avec celles de Brauron et Halai, cet article essaie de monter que Pausanias (III, 16, 7-11) reflète une mise à jour des traditions sur l’Artémis de Sparte, soumise à l’influence des traditions attiques, notamment celle de l’Iphigénie en Tauride d’Euripide. Ce phénomène fait partie d’une tendance politique à Sparte, suivant laquelle la cité s’approprie les traditions mythiques des autres régions (comme l’Argolide ou l’Arcadie) à partir du VIe siècle av. J. -C. Dans ce cas spécifique, il s’agit d’une mise à jour non antérieure à la fin du Ve siècle, qui explique les analogies profondes entre les événements de Tauride et les initiations qui se déroulent dans le sanctuaire d’Artémis.

64Mots-clés : Artémis Orthia, Oreste et Iphigénie, ensanglanter, mise à jour mythique, Laconie et Attique.

65In the light of archaeological evidence related to the sanctuary of Artemis Orthia and by comparing Spartan traditions to those of Brauron and Halai, this paper tries to show that Pausanias (III, 16, 7-11) reports an updated version of Sparta’s mythical tradition as influenced by Attic traditions and particularly by Euripides’Iphigenia in Tauris.

66It is furthermore argued that this updating takes place in the context of a Spartan cultural and political trend consisting in appropriating other mythical traditions (such as Argolid’s, Arkadia’s and so on) that goes back to the vith cent. The Attic updating, however, is a late vth cent. elaboration (influenced as it is by Euripides’Iphigenia in Tauris) and hinges upon a peculiar analogy between Orestes’events in Tauris and ritual initiation and human sacrifices revolving around Spartan sanctuary.

67Keywords : Artemis Orthia, Orestes and Iphigenia, to stain with blood, mythical update, Lakonia and Attica

68Pierre Bonnechere

69Oracles et grande politique en Grèce ancienne

70La première partie de cette étude a tenté de définir le contexte du décret IG II2 204 (352/351 av. J. -C.), où Athènes, dans une atmosphère tendue, dispute aux Mégariens l’orgas d’Éleusis et, pour savoir si cette terre pourrait être cultivée afin d’en retirer des revenus sacrés, consulte la pythie en des termes qui semblent trahir une réelle défiance. Dans cette seconde partie, l’analyse, souvent par l’absurde, des soi-disant enjeux politiques de la consultation (défiance envers la pythie et Delphes, protection de la pythie dans un contexte tendu, intérêts économiques), démontre qu’Athènes ne consulte que pour la question “religieuse” de la mise en culture, sans nullement se soucier des conséquences potentielles de ses relations musclées avec Mégare et ses puissants alliés. Cette consultation doit donc être lue uniquement à la lumière de préoccupations internes à l’Attique, et non comme la preuve du risque d’ingérence delphique dans les affaires internationales d’Athènes ou des cités grecques en général.

71Mots-clés : Oracle de Delphes, orgas, politique, Mégare, Attique

72The first part of this paper attempted to shed light on the context of the decree IG II2 204 (352/351 BC). In a tense atmosphere, the Athenians are arguing with the Megarans over a sacred land in Eleusis and, in order to know if this piece of land could be cultivated, consult the Pythia in a way that seems disrespectful of Delphi. The second part of this paper then proceeds to an exploration, very often ab absurdo, of the alleged political issues pertaining to this consultation (e. g. defiance against the Pythia and Delphi, protection of the Pythia in a tense situation, economic interests). Ultimately, Athens consulted Delphi only about a “religious” problem, demonstrating absolutely no concern about any potential impact on its relations with Megara and its powerful allies. The consultation thus has to be understood as arising from Attica’s internal preoccupations, rather than proof of the risk of a potential Delphic interference in the political affairs of Athens or any other Greek city.

73Keywords : Delphic oracle, orgas, politics, Megara, Attica

74Anne Gangloff

75Le langage des statues : remploi et resémantisation des statues grecques sous le Haut-Empire (Dion de Pruse, Or. XII et XXXI)

76Cet article concerne d’une part les problèmes liés au remploi et à la resémantisation des statues grecques dans le contexte du Haut-Empire, et d’autre part la concurrence entre sculpture et éloquence en matière de communication. Ces deux aspects sont étudiés à partir du Discours rhodien (Or. XXXI) et du Discours olympique (Or. XII) du sophiste Dion de Pruse, qui mettent en rapport l’oral, l’écrit et les images plastiques, soulignent les fonctions dévolues aux statues honorifiques et au Zeus de Phidias, et exposent le détournement de ces fonctions, à l’échelle de la cité et du monde grec, quand les statues grecques sont utilisées pour honorer les Romains.

77Mots-clés : Dion de Pruse, statues, communication, Rhodes, Olympie

78This paper focuses on the one hand on problems about re-use and new meaning of Greek statues in the context of early Empire and on the other hand on rivalry between sculpture and eloquence in communication. These two points are studied in the Rhodian and Olympic discourses of the sophist Dio of Prusa. These discourses link together oral, writing and sculpture ; they stress the functions of honorific statues and Phidias’Zeus, and explain how these functions are subverted for the city and the Greek world when statues are used to honor the Romans.

79Keywords : Dio of Prusa, statues, communication, Rhodes, Olympia

80Pierre Judet de La Combe

81La crise selon l’Iliade

82Poème d’une double crise, celle d’un individu et celle, institutionnelle, de trois systèmes normatifs (des Achéens, des Troyens et des Olympiens), l’Iliade développe un unique thème, “la colère d’Achille”, qui est de nature réflexive plus que seulement narrative, en ce qu’il pose une question qui concerne l’ensemble des relations humaines et divines : comment une telle déviance peut-elle être sanctionnée par Zeus, avec quels effets ? Le récit, qui a la variance comme principe, procède par interprétations successives de cette double crise. Construit dès l’origine autour de la question complexe inhérente au thème, le poème monumental est dans son projet même ouvert à un travail de recompositions et d’élargissements.

83Mots clés : Iliade, crise, tradition, récit, réflexion poétique

84Focussed on two types of crisis, an individual one and an institutional one which affects three systems of norms (the societies of the Achaeans, of Troy and of the Olympians), the Iliad develops a single theme, « the wrath of Achilleus », which is reflexive rather than simply narrative, since it raises a question that concerns every kind of human and divine relationships : how can Zeus legitimate such a destructive behaviour ? The progression of the narrative is based on variance ; it proceeds through successive intrerpretations of this double crisis. Originally built on the basis of the difficult question that is inherent to its theme, the monumental poem was essentially open to historical changes.

85Keywords : Iliad, crisis, trandition, narrative, poetical reflection

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable