Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 2. Volume 1

 | 
André Miquel

Avant-propos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entamer la représentation musulmane du monde par une réflexion sur ce qui n’est pas — ou n’est pas seulement — musulman a de quoi surprendre, puisque la géographie dont il est question ici est, d’abord, une géographie très précisément musulmane, d’esprit et de sujet. Mais la notion même de domaine de l’Islam (mamlakat al-Islām) ne s’est pas imposée d’emblée. Chronologiquement, la réflexion globale sur l’image de la terre (ṣūrat al-arḍ) est première par rapport à la description de l’Islam : encore à l’aube du ive/xe siècle, Ibn Rusteh et Ibn al-Faqīh participent, dans des styles différents, de cette vision d’ensemble. Quant aux géographes-administrateurs, s’ils s’intéressent évidemment, pour des raisons politiques, à la connaissance historique, géographique et culturelle de l’Islam, ils sont loin, très loin, de lui assurer une exclusivité quelconque dans leurs œuvres.

Néanmoins, avec l’intérêt qu’elle porte à l’Islam — chez Ya’qūbī surtout, me semble-t-il — cette géographie administra...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540