Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des femmes en action

 | 
Sandra Boehringer
, 
Violaine Sebillotte Cuchet

II. Femmes et actions en politique

La face cachée des intrigues de cour

Prolégomènes à une étude du rôle des femmes royales dans les royaumes hellénistiques1

Stefano Caneva

Résumé

L’article propose une discussion générale sur certains problèmes posés par les sources anciennes lorsqu’on aborde le sujet du rôle et du statut publics des reines de tradition macédonienne au début de l’époque hellénistique. Il s’agit notamment de partir de la représentation des femmes royales dans les récits stéréotypés sur la dégénérescence morale des cours hellénistiques, pour réfléchir sur les faces cachées politiques, idéologiques et socio-économiques que ces récits n’ont pas mises en évidence. À ce propos, divers cas d’études sont explorés pour encourager aussi une réflexion sur les relations entre les types de sources dont on dispose et les différents regards qu’elles permettent : ceux-ci peuvent concerner la dimension factuelle des individus et des événements, ou la catégorie plus générale de la fonction, affectée par les développements concernant les traditions de légitimation et de « délégitimation » du pouvoir féminin.

This paper provides a general discussion of some problems raised by ancient sources when one approaches the public role and status of queens of Macedonian tradition in the early Hellenistic period. The aim is to start with the representation of royal women in stereotypical tales on the moral degeneration of Hellenistic courts in order to investigate the hidden political, ideological, and socio-economic aspects, which these tales have not emphasized. To this end, some case studies are explored in order to promote a reevaluation of the relationship between available source types and the different insights that they allow: these may refer to the factual level of individual persons and events or to the more general category of function, which is influenced by the evolutions in the traditions of legitimizing/delegitimizing female power.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un passage de Lucien, Icaroménippe 15, le protagoniste décrit une panoplie de perversions, incestes et meurtres, qu’il a pu voir depuis son observatoire au-dessus des nuages, dans les palais royaux de la période hellénistique : « Ptolémée couchant avec sa sœur ; le fils de Lysimaque tendant un piège à son père ; celui de Séleucos, Antiochos, faisant discrètement signe à sa belle-mère Stratonice ; Alexandre de Thessalie assassiné par sa femme ; Antigone ayant des relations sexuelles avec l’épouse de son fils ; etc… »2. Il ne s’agira pas ici de traiter du rôle attribué aux femmes dans le discours sur l’Orient dégénéré et décadent, qui a pourtant connu, dans l’Antiquité grecque et romaine, une évolution continue de l’époque des guerres médiques jusqu’au monde impérial3. De la même façon, on ne fera que mentionner la question de l’endogamie royale, l’une des stratégies les plus importantes dans la construction et la mise en sécurité d’une dynastie dans de nombreux contextes histori...

Auteur

Université de Liège

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540