Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des femmes en action

 | 
Sandra Boehringer
, 
Violaine Sebillotte Cuchet

II. Femmes et actions en politique

Aristomaché et Arétè, deux femmes dans la tourmente des guerres civiles à Syracuse

Sandra Péré-Noguès

Résumé

Cette analyse retrace l’histoire peu connue d’Aristomaché et de sa fille Arétè, respectivement épouse et fille de Denys l’Ancien. Dans la Vie de Dion, Plutarque donne à voir quel fut le destin de ces deux femmes, unies par les liens indéfectibles du sang et confrontées aux pires heures de l’histoire de Syracuse. Leur destin est aussi l’histoire d’une dynastie familiale dans laquelle toutes deux assumèrent dignement leurs fonctions d’épouses et de mères jusqu’à leur assassinat. À partir du récit de Plutarque, un récit qui fut largement influencé par la tradition de l’Académie, il s’agira de s’interroger sur les liens établis par les Anciens entre ces femmes et leurs fonctions, sur la perception de la place occupée par ces femmes au cœur du pouvoir dionysien, et sur la mise à l’épreuve de ces liens dans un contexte de guerre civile.

This paper focuses on the history of Aristomache and her daughter Arete, who were respectively wife and daughter of Dionysius the Elder. In the Life of Dio, largely influenced by the tradition of the Academy, Plutarch gives us an idea about their destinies during the civil wars in Syracuse. Several pieces of evidence allow us to analyze the links the Ancients established between these women and their functions,the perception that they had of the place women held in the Dionysian government, and the evolution of these links during the civil war.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’Apollocratès eut pris la mer, Dion se dirigea vers la citadelle. Mais les femmes, n’y tenant plus, n’eurent pas la patience d’attendre son arrivée, et accoururent aux portes. Aristomaché amenait le fils de Dion et Arétè marchait derrière, en larmes, ne sachant comment saluer son mari ni quel nom lui donner après avoir été unie à un autre homme. Dion embrassa d’abord sa sœur puis son jeune enfant. Alors Aristomaché fit avancer Arétè : « Dion, lui dit-elle, nous avons été malheureux pendant ton exil, mais ton retour et ta victoire nous ont délivrés de notre désespoir — nous tous, sauf cette femme que voici : je l’ai vue, pour mon malheur, forcée à vivre, de ton vivant, avec un autre homme. Puisque la Fortune t’a rendu maître de notre sort, comment vas-tu juger la contrainte dont elle a été victime ? Doit-elle t’embrasser comme son oncle ou aussi comme son époux ? ». À ces mots d’Aristomaché, Dion se mit à pleurer et attira tendrement à lui sa femme. Il lui confia leur fils et l...

Auteur

Université Toulouse II-Le Mirail

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540