Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des femmes en action

 | 
Sandra Boehringer
, 
Violaine Sebillotte Cuchet

II. Femmes et actions en politique

Arbitres et règlements de conflits : Pausanias et le cas des seize femmes des cités d’Élide1

Claire Jacqmin

Résumé

À la suite de son récit étiologique sur la fondation des Hêraia et l’origine des seize femmes en charge de l’organiser, Pausanias présente une seconde version qui suscita la suspicion de nombreux historiens. Dans celle-ci, l’auteur décrit ces femmes comme exerçant une fonction d’arbitre, choisies pour régler les conflits existant entre les cités de Pisa et d’Élis. Pausanias les dit reconnues pour leur sagesse, choisies parmi l’ensemble des cités d’Élide, et suggère, par son récit une visibilité des femmes dans l’espace public et politique qui nous permet de revisiter la fonction d’arbitre telle qu’elle était exercée à l’époque archaïque. Selon les informations données par Pausanias, les critères utilisés pour choisir un arbitre dépendaient en partie des qualités reconnues publiquement à une personne, homme ou femme, qualités qui justifiaient en retour sa sélection à cette fonction. Ce témoignage de Pausanias n’est pas unique et suggère que certaines fonctions publiques et politiques, loin d’être « genrées », pouvaient être ouvertes aux femmes comme aux hommes.

Following his aetiological narrative on the foundation of the Heraia and the origins of the sixteen women in charge of its organization, Pausanias introduces a second version, doubtful to many historians. In this version, the author describes these sixteen women as being chosen as arbitrators to solve conflicts between the cities of Pisa and Elis. Pausanias describes them as being reknowned for their wisdom and publicly chosen by the cities of Elis. This text suggests therefore a wider visibility of women within the public and political domains, and allows us to revisit the function of arbitratory, and its criteria, during the archaic period. Indeed, according to the information given by Pausanias, the criteria used to select an arbitrator seemed to depend partly, on the personal qualities attributed to the person selected, either man or woman. The public recognition of those qualities would then justify the selection itself. The testimony given by Pausanias is not unique and suggests that some public and political functions, far from being gendered, were open to both men and women.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse des sources grecques, telle qu’elle est suggérée par l’historiographie moderne, présente les conflits et la guerre comme inhérents à la vie politique des cités grecques de l’Antiquité. Cette prégnance des disputes et des conflits armés dans les sources anciennes obscurcit quelques fois, pour l’historien moderne, un second moteur tout aussi important dans la vie politique des Grecs : la recherche de la conciliation et de la réconciliation, la diallagê. En effet, des récits homériques aux comédies d’Aristophane, en passant par les écrits d’Hérodote et d’Aristote, les auteurs anciens attestent le souci des Grecs d’assurer un retour à la réconciliation et leur ingéniosité concernant les solutions trouvées. Pausanias est un de ces auteurs et il rapporte, dans son cinquième livre sur l’Élide et Olympie rédigé aux alentours de 173 de notre ère2, le récit d’un arbitrage réalisé par seize femmes à la demande des cités d’Élis et de Pisa3 :

[5] À propos des seize femmes on ajoute auss...

Auteur

Université de Caen

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable