Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des femmes en action

 | 
Sandra Boehringer
, 
Violaine Sebillotte Cuchet

I. Les identités et les champs d'action

Soi-même par les autres : pour une poétique des identités auctoriales, rythmées et genrées (Pindare, Parthénée 2)

Claude Calame

Résumé

Si la mort de l’auteur a pu être annoncée par Roland Barthes en 1968, l’année suivante Michel Foucault lui restituait une consistance par le concept de « fonction-auteur » Cette double mise en question de la notion traditionnelle d’auteur s’inscrit dans l’interrogation sur la consistance du sujet occidental en tant que personne et individu. Les formes de la poésie grecque en je nous invitent à aborder la question du point de vue de l’instance d’énonciation et du sujet de discours. Partagé dans sa performance rituelle entre voix chorale féminine et voix masculine du poète, l’un des parthénées de Pindare permet d’engager une réflexion sur l’affirmation d’autorité et sur les fonctions sociales d’un sujet de discours polyphonique, brouillant les positions de genre.

In 1968, Roland Barthes announced the death of the author. The following year Michel Foucault gave back to it a new existence through the concept of «fonctionauteur». This double questioning of the traditional notion of the author corresponds to the questioning of the Western subject as a person and an individual. The different forms of Greek poetry with a strong presence of the enunciative invite us to approach the question under the point of view of the « sujet de discours » and of the «instance d’énonciation». Divided in its ritual performance between a female choral voice and the male voice of the poet, a partheneion by Pindar leads to further thought about the affirmed authority and the social functions of a polyphonic subject of discourse blurring the expected gender positions.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1968 : date-clé pour le développement des sciences humaines dans le domaine francophone. En 1968 donc, Roland Barthes place un bref essai, consacré au texte de littérature dans la modernité, sous l’étiquette de « la mort de l’auteur ». En littérature, dans l’acte d’écriture, c’est en effet désormais « le langage qui parle, ce n’est pas l’auteur » ; « écrire, c’est, à travers une impersonnalité préalable […], atteindre ce point où seul le langage agit, “performe”, et non “moi” »1. La voix de l’auteur, devenu « scripteur », n’a plus d’origine, si ce n’est le langage lui-même. Reste le texte qui est « fait d’écritures multiples, issues de plusieurs cultures et qui entrent les unes avec les autres en dialogue, en parodie, en contestation ». Avec cette préfiguration de la notion d’« intertextualité » semble s’écrouler l’un des deux piliers de l’herméneutique classique2. La langue sans l’écrivain ; la langue (Sprache) sans l’individu ; la langue sans la pensée (Geist) qui l’anime ? La mor...

Auteur

EHESS, Paris

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540