Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Valladolid au siècle d’or. Tome 1

 | 
Bartolomé Bennassar

Livre premier. L'espace, la ville et les hommes

A Valladolid : chances et obstacles

Texte intégral

1J’ai voulu présenter le personnage de ce livre en première instance, de façon aussi simple que possible, fort des chances évidentes qui marquent son destin au xvie siècle, celles de son milieu géographique comme celles d’une histoire à sa façon privilégiée. Le xvie siècle de notre ville est à la rencontre de ces conjonctures favorables. Mais gardons-nous d’illusions excessives : la simplicité est un chemin difficile et dangereux ; une ville est tout à la fois une solide et fragile construction des hommes. Chances et malchances, force et faiblesse s’accompagnent et se relaient.

2Le xvie siècle : Valladolid se partage sans fin et très inégalement d’ailleurs entre l’ombre et le soleil, comme le reste de l’Espagne sans doute mais d’une manière qui lui est propre et suffit à garantir l’originalité de son destin. Saisie par le mouvement, par la vague de fond qui emporte l’Espagne et la place à l’avant-garde de l’Europe, au temps de l’épopée américaine, la ville et son entourage participent à toutes les entreprises d’importance. Gonflée par la poussée démographique, enrichie provisoirement par l’expansion économique, touchée par la grâce de la Renaissance, passionnée par Réforme et Contre-Réforme, comme tant d’autres villes de Castille, Valladolid n’est pas cependant une ville parmi les autres parce que la géographie du temps lui accorde des chances si éclatantes que la monarchie castillane, à l’instant de sa grandeur, les distingue et les enrichit de sa présence.

3Mais ce faisant, elle rend plus vulnérable ce favori d’un moment en le détournant de ses autres vocations possibles, en l’attachant tout entier à son service alors même que le cours de l’histoire entraîne la monarchie castillane vers le Sud, au-delà des horizons encore lointains de Guadarrama. Et la conjoncture de Valladolid n’est plus tout à fait celle de l’Espagne...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540