Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le paradoxe du vote

 | 
Tarik Tazdaït
, 
Rabia Nessah

1. Les enjeux du paradoxe du vote

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les mauvais politiciens sont élus par les bons citoyens qui ne votent pas.
George Jean Nathan

Présentation

Les sens donnés à la participation électorale

Les définitions généralement offertes de la démocratie insistent souvent sur le caractère central de la participation des citoyens aux élections, au point de faire du vote la clé de voûte des régimes démocratiques. Nombreux sont les auteurs à défendre ce point de vue, à l’image de Curtis Gans (1978, p. 54) pour qui « la légitimité de la démocratie et la bonne santé du processus démocratique sont étroitement liées à la participation active de l’électorat ». Dans cette vision, la participation correspondrait à un « acte de légitimation » (Salisbury, 1975, p. 326) dans le sens où, pour chaque citoyen, accepter de participer à des élections revient à donner son consentement aux décisions qui seront prises par les élites politiques tout en spécifiant une adhésion au régime lui-même. Par ailleurs, l’abstention, qui se réfère ici non pas aux é...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540