Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le scandale de la pensée sociale

 | 
Serge Moscovici

Postface

Serge Moscovici dans l’histoire de la psychologie en France

Annick Ohayon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la préface de cet ouvrage, Nikos Kalampalikis rappelle la remarquable longévité, à savoir plus d’un demi-siècle, du modèle théorique des représentations sociales élaboré par Serge Moscovici. Remarquable, en effet, puisque la durée de vie des modèles théoriques, calculée par des psychologues sociaux, est d’à peine une dizaine d’années. Cette longévité comporte néanmoins un revers ou un risque, celui que la notion de représentation sociale se soit tellement banalisée, ou diluée dans le sens commun, qu’elle n’ait plus ni auteur, ni histoire. Tel est donc le propos de cette postface, de la resituer dans l’histoire de la psychologie, et dans le contexte où elle s’est construite.

En 1952, un jeune homme inconnu publie dans la Revue française de Psychanalyse un article intitulé : « Premiers résultats d’une enquête concernant la psychanalyse » (Moscovici, 1952). Cet événement est singulier : le jeune homme en question n’est pas psychanalyste, comme c’est habituellement le cas de ceux qu...

Auteur

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540