Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'affaire Bomarzo

 | 
Esteban Buch

L’interdiction de Bomarzo est saluée par certains avec enthousiasme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’interdiction de Bomarzo est saluée par certains avec enthousiasme. Luis Alberto Murray par exemple, journaliste proche du gouvernement, non content de dénoncer « l’intelligentzia [sic] libérale plus ou moins associée au Parti communiste », se lance dans une attaque ad hominem contre Manuel Mujica Lainez, « un écrivain dont nous pourrions nous passer sans risque de vide total, et dont la vie privée ne nous occupera pas ici1 ». L’homophobie de certains censeurs est stimulée par une œuvre qui, selon l’expression de la Commission, contient une allusion à « un type de relation » avec l’esclave Abul, mais aussi, et surtout, par un homme, Mujica Lainez, qui a fait de son homosexualité un ingrédient important de son personnage public, sans pour autant la revendiquer. Peu après, c’est au tour de Solange Soulas de Beccar Varela de faire entendre sa condamnation. Membre d’une famille oligarchique ultraconservatrice, les reproches moralistes de madame Beccar Varela vont être enrobés d’un tel ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540