Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'affaire Bomarzo

 | 
Esteban Buch

Parmi les ironies de l’affaire Bomarzo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les ironies de l’affaire Bomarzo, il faut compter le rôle déterminant de la presse et sa généreuse couverture du « triomphe de l’art argentin » à Washington dans le déclenchement de la censure à Buenos Aires. Et ce avec la collaboration involontaire de Jorge D’Urbano, le prestigieux critique du journal El Mundo, qui dans la revue Panorama, aux côtés de la chronique mondaine de l’événement, publie son évaluation esthétique de l’opéra :

Curieusement l’œuvre n’a pas l’impact d’une musique véritablement moderne. Elle est trop prudente pour être révolutionnaire et trop expérimentale pour être traditionnelle. Elle s’arrête pour ainsi dire à mi-chemin. Dans ce sens l’œuvre résulte d’un compromis malgré son apparente audace. Elle trahit une préoccupation très nette pour avoir l’air actuel tout autant qu’un effort constant pour ne pas dépasser les limites qui garantissent son attrait pour le public. [...] Après avoir assisté à deux répétitions complètes et à la première représentation, ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540