Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'affaire Bomarzo

 | 
Esteban Buch

Un autre bossu, Rigoletto, avait marqué la scène de Buenos Aires à l’époque du centenaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un autre bossu, Rigoletto, avait marqué la scène de Buenos Aires à l’époque du centenaire, période faste entre toutes dans l’histoire de l’Argentine. La soirée de gala du 25 mai 1910 fut probablement la plus brillante de l’histoire du Colón, là où « l’oligarchie, au sommet de son expansion et de sa richesse, dépensa des fortunes pour montrer aux représentants internationaux du pouvoir et de l’argent ce qu’était devenu le pays argentin un siècle après la révolution de Mai, une fois devenu réalité le grand projet civilisateur de ses classes dirigeantes1 ». Le ton caractéristique des années 1970 qu’emploie Blas Matamoro pour attaquer l’oligarchie peut sembler quelque peu anachronique, mais il faut reconnaître que rien n’aura donné plus envie d’employer le mot « oligarchie » que le théâtre Colón. Au-delà de tous les mythes révolutionnaires, le centenaire de la révolution du 25 mai 1810, qui marqua l’apogée de cette oligarchie, apparaît comme le véritable point d’inflexion du grand récit...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable