Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'affaire Bomarzo

 | 
Esteban Buch

L’affaire Bomarzo est une histoire de censure

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’affaire Bomarzo est une histoire de censure, censure de l’opéra de Ginastera et Mujica Lainez dont la censure de l’opéra de Ginastera et Mujica Lainez dont la « référence obsessionnelle au sexe, à la violence et à l’hallucination » poussa le régime du général Onganía à en interdire, en juillet 1967, la représentation au théâtre Colón de Buenos Aires, au nom de la « tutelle des intérêts de la morale publique1 ». Cela déclencha le scandale que, dans ses rapports confidentiels envoyés au Département d’État, l’ambas sadeur des États-Unis en Argentine appellera, à la suite du journal anglophone The Buenos Aires Herald, « the Bomarzo affair2 ». Mais pourquoi raconter l’histoire de la censure d’un opéra, plutôt que l’histoire d’un opéra ? Parce que Bomarzo reste à ce jour, pour la mémoire historique des Argentins, non pas l’opéra que certains ont vu, mais l’opéra que beaucoup n’auront pas pu voir. Parce que l’histoire de cet opéra est devenue indissociable de celle de sa censure. Certes,...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540