Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Passions révolutionnaires

 | 
Hamit Bozarslan
, 
Gilles Bataillon
, 
Christophe Jaffrelot

Deux révolutions : Cuba (1959) et Nicaragua (1979)

De la lutte contre le tyran à la dictature totalitaire

Gilles Bataillon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Peu de révolution sont suscité autant d’espoir que la révolution cubaine et la révolution nicaraguayenne. La première vient à point nommé au lendemain du rapport Kroutchev et de la mise au pas de la Pologne et de la Hongrie. Elle redonne tout son lustre à l’idée de révolution. Elle défait le régime tyrannique et corrompu de Batista. Elle porte au pouvoir des dirigeants dans lesquels l’opinion publique internationale s’accorde à voir des modèles de probité qui incarnent une nouvelle idée de la révolution. La prise du pouvoir par Castro et le mouvement du 26 juillet sont perçus comme la mise en marche des masses du Tiers Monde, « une révolution paysanne » (Sartre) dirigée par l’intelligentsia. Le visage de cette révolution est au premier chef celui de Castro lançant une réforme agraire qui met fin aux injustices sociales et remodèle le pays sous la houlette d’un Institut national de la réforme agraire (INRA) composé de cadres issus de l’Armée rebelle. Vingt ans après, la révolution sa...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540