Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Passions révolutionnaires

 | 
Hamit Bozarslan
, 
Gilles Bataillon
, 
Christophe Jaffrelot

Présentation

Hamit Bozarslan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tunis, 13 janvier 2011 : le président Zine el-Abidine ben Ali explique à ses sujets qu’on l’avait trompé sur la gravité des émeutes qui secouaient le pays depuis le 17 décembre. Le président promet par ailleurs de ne pas se représenter pour un sixième mandat en 2014.
Tunis, 14 janvier 2011 : le président Zine el-Abidine ben Ali fuit le pays au bord d’un avion présidentiel peu de temps avant la fermeture des aéroports dans la soirée.

Très récemment, un pays, la Tunisie, connut en l’espace de 24 heures, quatre processus politiques. Alors que le 14 janvier 2011 les émeutes se produisaient à Tunis même pour la troisième journée consécutive, confirmant ainsi que le pays passait bien par une crise révolutionnaire, l’opposition du chef d’État-major Rachid Anmar au président ben Ali prenait la forme d’une révolution du palais. À ce double processus, s’ajoutait une restauration politique puisque, à la suite d’une journée dramatique, le président de l’Assemblée nationale Fouad Mbazaa devenait p...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540