Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leçons politiques de l'épidémie de sida

 | 
Nicolas Dodier

Deuxième partie. La subversion de la modernité thérapeutique

Avant propos de la Deuxième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Αu début des années 1990, le monde médical officiel du sida, celui qui est soutenu par les lois et les institutions, repose entièrement sur le système des essais contrôlés. Dans cette modernité thérapeutique d’Etat, les pouvoirs publics et les entreprises se complètent et coopèrent pour développer et tester les nouvelles molécules. C’est un monde où l’éthique et la scientificité des innovations sont régies par des procédures extrêmement codifiées, et à travers elles par un ensemble bien défini de spécialistes attitrés (responsables en titre des essais, comités, méthodologistes, agences, financeurs publics ou privés). Ce monde est construit pour se protéger, particulièrement dans le cas du sida, d’un extérieur qu’il s’est lui-même tracé : les cliniciens, les malades, les associations, les médias, l’opinion publique, les pouvoirs politiques. On dira de ce monde qu’il s’est résolument enclavé. C’est un monde contesté, mais qui tient bien. Cette situation est néanmoins appelée à évoluer...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540