Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l'imagination historique

 | 
Nikolay Koposov

4. L’impératif de la mise en rubrique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Abraham Maslow décrit la mise en rubrique comme la « classification pathologique » ou l’une des « pathologies cognitives », une réaction névrotique propre aux savants, qui répondrait à la peur de connaître la réalité et les inciterait à se réfugier dans le monde des catégories discursives et des objets formalisés de la connaissance1. Hans Kellner semble également évoquer une composante névrotique de la science quand il affirme que « les domaines formels de recherche sont des complexes de défense contre les troubles psychologiques2 ». Pour lui, de tels troubles résultent, dans la conscience, de l’existence de thèmes importuns, ainsi que de la destruction du confort cognitif qu’assure l’accomplissement des procédures intellectuelles prescrites par la pratique d’une profession donnée3. Nous pouvons donc envisager la mise en rubrique de l’histoire – et plus largement le métadiscours des catégories sociales – dans une double perspective. En premier lieu, dans la mesure où le recours aux ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540