Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l'imagination historique

 | 
Nikolay Koposov

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« C’est à travers les formes de notre esprit que nous apercevons aussi bien la “ réalité historique ” que la réalité physique1 », écrit Lucien Febvre. La théorie constructiviste, selon laquelle les objets de la connaissance scientifique sont construits par l’imagination des chercheurs, prend ses origines dans la pensée de Kant2. Au tournant du xxe siècle, des penseurs aussi différents que Wilhelm Dilthey, Heinrich Rickert, Max Weber, Georg Simmel, Émile Durkheim ou Benedetto Croce l’ont utilisée pour donner un fondement épistémologique aux sciences de l’homme. On explique souvent les progrès spectaculaires accomplis par l’historiographie au cours du xxe siècle, et avant tout la révolution épistémologique opérée par l’école des Annales3, par l’approche constructiviste. Que des « faits purs » n’existent pas et que comprendre le passé wie es eigentlich gewesen ne soit qu’une illusion du « réalisme naïf », cela fait aujourd’hui partie de la culture théorique minimale partagée par la maj...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540