Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des toxiques invisibles

 | 
Jean-Noël Jouzel

Seconde partie. Une cause sans conséquences : l'incrustation des éthers de glycol en France

4. Compromis et ignorance

La difficile émergence du problème des éthers de glycol en France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est au milieu des années 1990, au moment où ils ont cessé d’être un enjeu politique aux États-Unis, où ils ont cessé d’être un enjeu politique aux États-Unis, que les éthers de glycol sont devenus un objet de mobilisation en France. Cette action collective s’étend sur une période relativement longue : pendant plus de dix ans, des acteurs proches du syndicalisme ouvrier ont dénoncé publiquement la dangerosité des éthers de glycol, principalement pour les travailleurs. Elle s’inscrit dans le prolongement des luttes sociales liées au scandale de l’amiante, qui ont pris forme au cours des années précédentes. Pour autant, l’émergence d’une mobilisation syndicale dénonçant les dangers des éthers de glycol en France ne s’est pas déroulée sans ambiguïtés. Ce chapitre rend compte des difficultés rencontrées par les organisations syndicales pour se saisir de ces substances dans une optique protestataire. Il montre que la dénonciation publique des dangers des toxiques professionnels rompt av...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540