Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Défis contemporains de la parenté

 | 
Enric Porqueres i Gené

Troisième partie. Corps, personne et parenté face aux nouveaux enjeux de la reproduction

« Quand la ressemblance fait la parenté »

Corinne Fortier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Celui qui m’a vu a vu le père.
Jean, 14-9.

Des ressemblances toutes « naturelles »

Dans notre société, il n’est pas rare que les premières interactions avec des parents au sujet de leur enfant concernent les ressemblances qui lui sont prêtées. Ces ressemblances sont immédiatement référées à la filiation, notion fondamentalement sociale, néanmoins spontanément associée au biologique. Au cœur de notre pensée, filiation et ressemblance s’étayent mutuellement selon un syllogisme immuable : « Cet homme est reconnu comme son père, or ce père ressemble à son fils, donc il est bien son géniteur. » Il y a une certaine circularité de ce raisonnement puisque le constat de la ressemblance se fonde dans un premier temps sur le présupposé qu’il existe un lien biologique entre le parent et l’enfant ; ce constat prend alors valeur de preuve et transforme, dans un deuxième temps, le présupposé en certitude ; il en vient ainsi à établir en retour le lien biologique, en remontant cette fois-ci de l’enfan...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540