Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’unité du droit

 | 
Rainer Maria Kiesow

11. La multitude du droit : une réaction à l’unité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le tout est mort.

I

À la sortie du Théâtre national de Stockholm, Madame Johannson conduisit son invité dans une bibliothèque et l’y laissa seul. Il faisait un froid glacial, et il resta en ce lieu toute la nuit. Les salles, qui se ressemblaient, étaient reliées par d’étroits couloirs. Elles rappelaient « une cave où les vieux vins sont méticuleusement alignés. » La lumière vacillait. Derrière les toiles d’araignée « qui s’affaissaient sur les étagères comme une gaze sale et déchirée », se trouvaient les livres enchaînés aux meubles. La poussière épaisse était la preuve que personne ne bougeait ces volumes. Comme des esclaves muets, ils offraient aux visiteurs leur échine. Ces livres avaient une cote : pour chaque salle, une lettre de l’alphabet latin. Le visiteur du soir ouvrit un des livres qui portait la lettre M, et commença à lire. Ce qu’il lut était l’histoire de son père Djuro Marko. Sa vie entière était écrite. Non seulement les moments les plus importants de sa vie, les soi-d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540