Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’unité du droit

 | 
Rainer Maria Kiesow

10. Le théâtre du droit : une réaction quotidienne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Permettez-moi un mot sale.

Et si on parlait de dates ? Des dates du droit, des dates des encyclopédies, des dates de la doctrine, la doctrine qui figurait comme science du droit en Allemagne, la doctrine qui, dans le même xixe siècle, trouvait en France son apothéose dans la dernière grande, disons la plus grande encyclopédie juridique, et dans un lieu parallèle, ce dont il va être essentiellement question maintenant. Apothéose - c’est là où on est mort et vivant à la fois, mort-vivant, comme un zombie. Parlons de dates !

I

20 décembre 1865. Pierre Larousse en est à la dernière, la 76e page de la préface à son Grand dictionnaire universel, monument de l’encyclopédisme français du siècle, après l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert remontant au précédent. Les toutes dernières lignes sont dédiées à un homme qui avait été frappé, onze mois et un jour avant, par la « faux aveugle » du temps. Pierre-Joseph Proudhon, pour Larousse « le plus hardi et le plus profond penseur du xixe siècle »...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540