Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’unité du droit

 | 
Rainer Maria Kiesow

1. L’unité du droit : une réaction à la multitude

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le droit est nu.

L’unité du droit. C’est en quelque sorte énigmatique, obscur, insolent de traiter en un livre de onze chapitres quelque chose qui au premier abord semble être un pléonasme, un « cela va de soi ». Comment le droit ne serait-il pas unifié ? Comment le droit ne serait-il pas « un » ? Un seul et indivisible droit, égal pour tous, aussi impartial que sans problème. Monsieur Dupont veut acheter une voiture. Monsieur Chapon veut la vendre 20 000 euros. Le contrat est là. Il est mal exécuté. La voiture ne marche pas. Les roues ne sont pas rondes. La chose est claire. Le cas est clair. Le droit est clair. Pour Madame Gingembre et sa voiture à elle, ce serait la même chose. N’est-ce pas ?

La réponse positive à ce « n’est-ce pas » est un rêve. Le rêve de l’unité du droit. Parfois les rêves deviennent réalité. Parfois non. L’unité du droit est annoncée dans le titre de ce livre sans signes de ponctuation. Toute la question de l’unité du droit se trouve entre les deux signes manqu...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540