Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mariage de même sexe et filiation

 | 
Irène Théry

Seconde partie. Deux parents de même sexe : l’institution d’un « mensonge aux enfants » ?

Ouvrir l’accès à l’AMP pour les couples de femmes ?

Martine Gross

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au sein des couples de femmes françaises souhaitant avoir un enfant, l’insémination avec tiers donneur est la solution le plus souvent choisie (Gross, 2012b). Les lesbiennes se rendent en nombre dans les pays voisins où le recours à l’AMP leur est autorisé, Belgique, Espagne, PaysBas. Leur enfant, né en France, n’a qu’une mère légale, sa mère biologique ; l’autre n’a aucune existence. En instituant l’adoption plénière de l’enfant du conjoint, la future loi permettra à ces « mères sans droits » de faire reconnaître et sécuriser a posteriori le lien qui les unit à leur enfant, comme elle le permettra dans tous les cas où l’enfant n’a qu’un seul parent.

En revanche, si le projet n’est pas modifié pour autoriser l’accès à l’AMP pour les couples de femmes, il est à craindre que la nouvelle loi crée pour l’avenir une situation doublement problématique. D’une part, deux femmes pourront devenir les deux mères légales d’un enfant né d’AMP., mais à condition que celle-ci ait lieu chez nos vois...

Auteur

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540