Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fragments du communisme en Europe centrale

 | 
Rose-Marie Lagrave

Problèmes économiques, solutions policières ?

La police secrète tchécoslovaque et la criminalité transfrontalière des années 1960

Duane Huguenin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’historiographie du communisme en Tchécoslovaquie est, plus encore que celle des pays voisins, dominée par les études sur la répression et sur l’institution chargée de la mettre en œuvre, la Sûreté de l’État (Státní Bezpečnost, StB). Encore aujourd’hui, près de vingt ans après la révolution de Velours qui a vu s’effondrer en quelques semaines le régime communiste tchécoslovaque, l’immense majorité des travaux historiques sur le communisme sont centrés sur les questions de répression et sur ses principaux acteurs, la police secrète et le Parti communiste tchécoslovaque (PCT, que nous désignerons le plus souvent sous le terme de « parti1 »). Les courants historiographiques nouveaux, pour la plupart nés en Allemagne dans le cadre des études d’histoire sociale de la RDA, n’ont que peu d’influence sur ces travaux qui considèrent encore bien souvent la StB comme un bloc monolithique soumis à la main de fer du parti2. Cette approche, si elle a permis de décrire la répression menée tout au...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540