Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des humains comme les autres

 | 
Irène Théry

Première partie. Le grand malentendu du débat français

2. Les ambiguïtés du modèle bioéthique français

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quant aux douze enfants qui naissent par an et qui sont malheureux de ne pas connaître leur père biologique, iront-ils mieux en le connaissant ? Cela reste à prouver. (Géraud Lasgfargues)
Prenons garde aux conséquences de cette tendance à la reconnaissance du génétique ! Si le géniteur apparaît en pleine lumière et que l’enfant ne se sent pas très bien avec son père d’intention, il peut avoir envie de se rechercher une autre filiation. De même, un enfant ayant perdu son père d’intention peut avoir envie de se trouver un père génétique. (Hélène Gaumont Prat)
Les donneurs ne sont pas des pères pour les enfants nés par don et l’anonymat est une condition à mon avis très importante de cette distinction entre le père et le géniteur. (Dominique Regnault)
La levée de l’anonymat obéit à un idéal de transparence problématique. Outre le fait qu’elle ne protège pas ceux qui donnent, elle cautionne une idée de l’identité qui devient contre-productive lorsqu’elle est érigée en credo et qui a quelqu...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable