Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des humains comme les autres

 | 
Irène Théry

Première partie. Le grand malentendu du débat français

1. La levée de l’anonymat des dons en Europe ou le passage du ou au et

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Pour ou contre la levée de l’anonymat des dons de gamètes ? » Telle est la formule par laquelle on présente en général en France le débat sur l’anonymat dans l’assistance médicale à la procréation (AMP). Elle est plus que jamais d’actualité, si l’on en croit les rapports préparatoires à la seconde rénovation des lois de bioéthique, publiés entre 2008 et 20101. L’alternative y semble aller de soi d’autant plus que la cause est entendue. Est-on prêt, oui ou non, à communiquer l’identité du donneur ou de la donneuse à l’enfant né d’un don de sperme, d’ovocyte ou d’embryon ?

L’objet de ce chapitre est de susciter, sur une question apparemment si simple, un suspens, une distance, un temps d’examen critique permettant de prendre toute la mesure de la dimension non pas seulement morale ou politique, mais conceptuelle du problème. On ne peut pas, lorsqu’on réfléchit en sociologue2, accepter sans discuter la façon dont un débat social et politique est déterminé d’avance par des définitions,...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540