Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sexe politique

 | 
Éric Fassin

Troisième partie. Controverses sexuelles

5. La politique sexualisée

Le juge Thomas, la Cour suprême et la société américaine face au harcèlement sexuel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Selon l’anthropologue américain Clifford Geertz, l’exotisme commence dès lors qu’une plaisanterie nous échappe. Pour qui s’efforce de comprendre les États-Unis, on pourrait dire à l’inverse : c’est quand le sérieux d’un drame nous échappe que débute le travail ethnologique. Ainsi en va-t-il de la récente confirmation du juge Clarence Thomas à la Cour suprême, avec le scandale provoqué par l’accusation de harcèlement sexuel lancée par son ancienne assistante devenue professeur de droit, Anita Hill. L’incompréhension dominait par exemple dans les articles du Monde sur la question, goguenards (« Nous, ici, on trouve ça grotesque », Claude Sarraute, 17 octobre 1991), apitoyés (« Triste spectacle où leur démocratie a, dans cette caricature, un peu perdu de son âme », 15 octobre 1991) ou sévères (« hystérie », « pruderie », « cynisme et hypocrisie », Françoise Burgess, 18 octobre 1991), mais toujours empreints d’un culturalisme condescendant de bon ton (ces gens-là sont bien étranges !).

S...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540