Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le gouvernement des corps

 | 
Didier Fassin
, 
Dominique Memmi

Deuxième partie. La production sociale des corps

La surveillance juridique des pratiques sexuelles légitimes

L’institution de la norme conjugale

Daniel Borrillo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La neutralité éthique de l’État moderne implique de placer la volonté individuelle au sein du système moral pour lequel toute pratique sexuelle engagée entre adultes consentants doit être considérée sur le même plan de légitimité1. Et pourtant, loin de cristalliser cet idéal de liberté et de pluralisme, le droit français contemporain organise une hiérarchie des actes sexuels et des sexualités. L’érotisme, aussi bien dans sa matérialité que dans ses représentations, ne relève nullement de la notion de « vie privée », soustraite donc à la sphère publique. L’État devient le principal promoteur d’un comportement autour duquel les autres pratiques s’articulent et s’agencent dans un ordre des sexualités. En ce sens, la « pénétration pénis-vagin », placée au centre des représentations sexuelles, constitue le canon permettant de mesurer les autres sexualités « périphériques ». Cette idéologie de la suprématie du coït hétérosexuel monogame à finalité reproductive est constamment (re)produite...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable