Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Critiquer

 | 
Pascale Haag
, 
Cyril Lemieux

Troisième partie. Provoquer le débat public

Qu’est-ce qu’un fleuve ?

Critique et enquêtes à l’épreuve de situations indéterminées

Alice Ingold

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question de la critique est inséparable pour les sciences sociales des opérations et des ressorts d’une enquête, en ce que cette dernière renvoie toujours à une situation indéterminée. Critiquer relève moins d’une posture ou d’une vocation (émancipatrice) qui serait l’apanage des sciences sociales, ni même d’une opération spécifique distincte du travail critique mené par les acteurs. Critiquer procède d’abord d’une situation indéterminée – concrètement et, inséparablement, cognitivement – qu’on ne parvient pas à décrire et à déchiffrer. Ce sont ces difficultés qui nous font ressentir la nécessité d’une enquête, quelle qu’elle soit-de sens commun ou scientifique. En ce sens, la critique est aussi celle que les sciences sociales se doivent d’exercer sur leurs propres opérations, invitant à rabattre leur prétention critique, si souvent trahie par ses prétendus promoteurs qui parfois ne voient ou dénient une réalité dont témoignent les acteurs. Qu’est-ce qu’une situation indéterminée...

Auteur

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540